Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Royale Introduction

  • : SoSo-A-Lu.over-blog.com
  • SoSo-A-Lu.over-blog.com
  • : Bienvenue dans mon vaste Royaume. Prenez un siège et savourez ce que la littérature peut vous offrir de mieux...
  • Contact

Chut, sa majesté lis...

Recherche Royale

Derniers ajouts à la PAL de Sa Majesté

Fever by Karen Marie Moning Darkest Powers by Kelley Armstrong

Firelight by Sophie Jordon The Hunger Games by Suzanne Collins

Mercedes Thompson by Patricia Briggs Night Huntress by Jeaniene Frost

Trylle Trilogy by Amanda Hocking The Vampire Diaries by L.J. Smith

Vampire Academy by Richelle Mead

Chicagoland Vampires by Chloe Neill Fever by Karen Marie Moning

Guild Hunter by Nalini Singh The Hunger Games by Suzanne Collins

 Luxe by Anna Godbersen Night Huntress by Jeaniene Frost

Parasol Protectorate by Gail Carriger Perfect Chemistry by Simone Elkeles

 The Princess Diaries by Meg Cabot Revenants by Amy Plum

Southern Vampire by Charlaine Harris Trylle Trilogy by Amanda Hocking

Uglies by Scott Westerfeld Vampire Academy by Richelle Mead

 Lux by Jennifer L. Armentrout  Birthmarked by Caragh M. O'Brien

 Starcrossed by Josephine Angelini

 

 Fondatrice du:        

THE GUILD HUNTER SERIES RAPHAEL ORIGINAL FAN CLUB Série: Chasseuse de Vampires

 15 fans recensés (MAJ le 03/05/2012)  -

 

 

 

Plus que fière d'être membre du :              

b&b&d forever 

 

 

 

Je participe au SWAP VO en binôme avec ma Sujette Ismérie.

Mai 2013 !

swap vo 2013 

 

 

582650 363044487127930 1749502241 n

 

tumblr memy7tYXqS1rmx935o1 500

Sa majesté ne fait pas que lire

lesmills les mills

" Fitness is a battle. Welcome to the front line ! "

" Be unstopable ! "

" That burning sensation in your legs is called mediocrity "

 

Et n'oubliez pas que...

Mon Blog se Nourrit

5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 18:50

desejar envoutement de carrie jones

[Lecture en version portugaise]

Le Mot de l'Editeur :

"Zara collectionne les phobies et les angoisses, comme les autres jeunes filles de son âge collectionnent les bâtons de rouge à lèvres. La vie n'a pas été tendre avec elle et sa mère, incapable de s'occuper d'elle, vient de l'envoyer vivre chez sa grand-mère. Zara espère pouvoir y vivre en sécurité, loin de ses peurs. Pourtant, les froides forêts de la région n'ont rien de rassurant, et d'étranges aventures attendent la jeune fille... Qui est ce garçon qui la suit partout et semble si maléfique ? Heureusement, Nick, un élève de sa classe, veille sur elle, et sa beauté ténébreuse n'est pas le moindre de ses atouts... Mais n'a-t-il pas, lui aussi, de lourds secrets ? Zara ne va pas tarder à découvrir que le danger se cache derrière les apparences... Et que les humains ne sont pas ceux que l'on imagine !"

garanti sans spoilers

Mon avis :

Pour bien démarrer l’année, j’ai décidé de vous faire partager une lecture controversée, qui est loin de remporter tous les suffrages auprès des lecteurs selon les avis que j’en ai lus. C’est aussi ma première lecture en portugais de 2012 et ce ne sera pas la dernière car la prochaine lecture du type se fera en avril en LC privée avec LaFeedAvalon (sur LA).

Trêve de bavardages et venons-en au livre.

J’ai commencé ma lecture avec tout plein d’aprioris et de préjugés et je suis bien contente de ne pas les avoir vérifiés car au final j’ai beaucoup aimé ce premier tome. Certes, il met presque 100 pages à bien démarrer mais dès que la machine est lancée on est embarqués dans l’histoire et il est difficile de lâcher le livre.

J’ai beaucoup aimé Nick, le personnage masculin phare du livre. Je le trouve simple et agréable même si sa prédisposition au sauvetage de tout et tous le monde m’a un peu fait grincer des dents.  J’ai aussi bien aimé Zara alors qu’au début ce n’était pas gagné surtout à cause de sa très mauvaise habitude de rabâcher (arggg, je déteste ça !) et de son autre très mauvaise habitude qui est l’énumération des phobies. Bon, déjà qu’en français j’ai du mal à les comprendre/prononcer, je ne vous dit pas ce que ça donne en portugais. Et même si elle a elle aussi le syndrome super héros, j’ai réussi à lui pardonner car elle a su évoluer et même saupoudrer ses pensées et dialogues d’un peu d’humour, ce que j’apprécie.

L’histoire a proprement parlé n'est pas extraordinaire. Ce n’est ni très recherché ni très profond mais on se laisse facilement prendre au jeu. L’écriture est fluide, directe et sans fioritures. J’aurais juste aimé que l’auteur développe un peu plus la mythologie des créatures surnaturelles de ce livre  mais peut être que je trouverais des détails dans le prochain tome.

J'ai apprécié le lieu choisit par l'auteur pour faire vivre cette histoire. J'aime ce cadre sauvage, dans le grand froid et l'ambiance des petites villes reculées qui sont propices à de nombreuses légendes. 

J'aime aussi beaucoup la couverture, qui n'est pas aussi belle que les suivantes, mais qui colle parfaitement au ton du livre. 

En bref, malgré un début laborieux, j’ai fini par apprécier ce livre qui se laisse lire facilement et qui permet de passer un bon moment. Si vous cherchez un must read passez vote chemin, mais si au contraire vous voulez du YA léger, surprenant et même un peu envoutant ceci est ce qu’il vous faut !

-*-*-*-

Petite citation: "Le bonheur est une question de liberté, et la liberté est une question de courage individuel" (Zara)

-*-*-*-

+1 au challenge

challenge YA

7/16

couronne

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 19:20

9782732444543

Immense coup de

Le Mot de l'Editeur :

"Brittany est belle, intelligente et douce. Elle sort avec le capitaine de l'équipe de football. Alex, terriblement séduisant, est connu pour être un membre du dangereux gang des Latino Blood. Tout les oppose jusqu'à ce cours de chimie et ce travail imposé en binôme. Au-delà des apparences, Alex et Brittany se rapprochent et se séduisent. Leur attirance, plus forte que les préjugés et les interdits, pourrait bien changer leur avenir... mais à quel prix ?"

garanti sans spoilers

Mon avis :

OMG, OMG, OMGGGGG !!!!! Dios mio si je veux me mettre aux couleurs de ce livre qui est juste incroyable, une vraie bombe !

Tout dans ce livre est parfait. Que ce soit le ton, l’écriture, l’histoire, les dialogues ou les monologues des personnages. Ce livre à deux voix nous immerge dans deux milieux différents, opposés et tellement en colère l’un contre l’autre : d’un côté nous avons ceux qui ont tout, de l’autre ceux qui n’aspirent qu’a tout avoir.

Alors on les suit, elle Brittany Ellis, fille riche des quartiers nord, blonde aux yeux bleus, parfaite dans la plus parfaite des petites vies. Lui, Alex Fuentes, mexicain des quartiers sud défavorisés, la peau mat, aux yeux et cheveux plus sombres que la nuit, membre des Latino Blood par devoir. On entre dans leur tête avec une facilité déconcertante. On assiste à leur danse de séduction, on espère pour eux alors que l’on sent que leur différence de milieu social pèse au-dessus de leurs têtes comme une épée de Damoclès. On ressent leur détresse aussi et on souffre, on se révolte comme Brittany qui doit lutter contre ses parents au sujet de sa sœur. L’auteur nous fait vivre une expérience émotionnelle intense qui m’a fait verser quelques larmes en referment ce livre.

Contrairement à ce que l’on pourrait être mené à croire, ce livre ne renferme ni clichés ni mièvreries adolescentes. Ici nous sommes confrontés à une réalité de la vie, à des prises de conscience et à la puissance de l’amour. On assiste à la tombée des masques, au craquèlement de l’image extérieur de Brit et Alex que j'ai trouvé incroyablement adultes. C’est un livre où les émotions sont décrites à merveille, où le rire prend une place certaine alors même que le fond du problème ne devrait pas nous faire sourire.

C’est mon premier livre de cet auteur et ce qui est certain c’est que je suis absolument sous le charme. Elle manie les mots et les situations avec une grande facilité  alors même qu’elle ponctue les phrases d’Alex de mots espagnols (ce qui peut être néanmoins dérangeant selon le niveau que l’on a dans cette langue). Son écriture fluide et addictive ne nous laisse pas d’autre choix que de lire sans oser reposer le livre jusqu'à en arriver à la fin, et c’est là qu’on se rend compte de la beauté ce cet ouvrage.

En bref, vous l’aurez compris, je suis totalement enamorada par ce livre. Il prend désormais une place importante dans mon classement des must read et je suis plus qu’impatiente de me dévorer la suite. En gros : jetez vous dessus !!

-*-*-

Citations préférés:

p. 43: "Et voilà Colin. Il ressemble vraiment à un âne avec ses grande dents blanches et ses oreilles qui ressortent avec sa coupe en brosse, comme si elles étaient décollées."

p. 360: "Une larme coule sur sa joue. Tant d'émotion me fend le coeur. Pour la première fois depuis la vision de mon père étendu mort devant moi, une larme coule de mes yeux. Elle la cueille de ses lèvres, me tenant la tête entre ses mains."

-*-*-

La couverture brésilienne que j'adore:

quimica perfeita simone elkeles

-*-

Livre lu dans la cadre du  challenge YA

6/16couronne

Repost 0
9 décembre 2011 5 09 /12 /décembre /2011 20:52

le magicien d'oz

Le Mots de l' Editeur :

" Emportée par un cyclone avec son petit chien, Dorothée se retrouve dans un étrange pays.
Comment faire pour rejoindre le Kansas, tante Em et oncle Henry ? Une seule solution : se rendre à la cite d'Émeraude et demander l'aide du Grand Magicien Oz. Accompagnée d'un épouvantail qui parle, d'un bûcheron de fer-blanc et d'un lion poltron, elle se met en route vers le palais du mystérieux et puissant magicien d'Oz. Mais à quel prix acceptera-t-il de secourir Dorothée et ses amis ? Le chemin est long et périlleux, et bien des épreuves les attendent. "

 

Mon avis:

Une fois n’est pas coutume, je vous propose aujourd’hui un avis sur un conte jeunesse et qui plus est un énorme classique. C’est ma première approche du monde extraordinaire de Dorothée et des habitants du pays d’Oz. En effet je n’ai jamais ni lu, ni vu aucune adaptation de cette histoire.

Je vais vous avouez quelque chose. Si je n’ai pas approché plus tôt cet univers c’est avant tout parce que cet Homme en Fer Blanc me terrifiait tout autant, si ce n’est plus, que le lion quand j’étais plus jeune. Depuis j’ai grandi et je peux dire que je suis heureuse d’avoir fait cette immersion dans ce monde magnifique.

Dans ce livre nous suivons donc Dorothée, petit fille originaire du Kansas, qui se retrouve propulsée au Pays d’Oz avec son petit chien Toto (et accessoirement sa maison). Sur place elle va faire des tas de rencontres, les unes plus intéressantes que les autres, et se lier d’amitié avec les habitants de ce bien curieux endroit.

J’ai vraiment apprécié le style de l’auteur et la fluidité de l’histoire, malgré quelques mots que je ne trouve pas trop à la portée des enfants. C’est une histoire divertissante qui permet de passer un bon moment et de s'évader dans le monde de l’enfance.

En bref, c’est un conte que j’ai aimé découvrir de par son originalité et ses personnages attachants. Ce que j’ai beaucoup apprécié c’est que pour un livre jeunesse il a quand même réussi à me surprendre avec la révélation sur Le Magicien d’Oz. L. Frank Baum a une imagination qui fait envie et qui continuera d’enchanter bien des générations.

 -*-*-*-*-

Quelques citations:

P. 44 « On voit bien que tu n’as pas de cerveau, répondit Dorothée. Tu ne sais pas que nous autres, les êtes humains, nous sommes attachés par-dessus tout à l’endroit d’où nous venons. Le Kansas c’est chez moi, comprends-tu ? Peu importe que l’herbe  y soit suite par le soleil. »

P. 61 « Quand à moi, répliqua l’Homme en Fer Blanc, je tiens à mon cœur, car l’intelligence ne fait pas le bonheur, et je veux être heureux ».

-*-*-*-*-

Nouveau point au

challenge YA

5/16

couronne

Repost 0
9 novembre 2011 3 09 /11 /novembre /2011 18:55

VAMPIRE-ACADEMY---TOME-3---BAISER-DE-L-OMBRE richelle mead

Le Mots de l'Editeur :

" Pour Rose, l’heure de vérité approche.
L’entraînement est de plus en plus difficile, elle manque de concentration et ses cauchemars l’empêchent de dormir. Et elle voit des fantômes… Un nouvel effet secondaire du lien qu’elle partage avec son amie Lissa ou est-elle en train de devenir folle ?
Ce n’est pas à la Vampire Academy que Rose pourra trouver le repos. Les Strigoï choisissent ce moment pour attaquer et Dimitri est pris en otage. Rose aura à surmonter le plus terrible des dilemmes. Elle doit à tout prix protéger Lissa mais cela signifie-il forcément perdre pour toujours l’homme qu’elle aime ? "

garanti sans spoilers

Mon avis du T1 ici et du T2 ici !

Mon avis :

Acheté très peu de temps après avoir fini le T2, je l’avais laissé pour un moment où je serais dans des conditions optimales pour le savourer. Le moment est donc venu et encore une fois le talent de Richelle Mead m’a impressionnée.

Dans ce 3e tome, les choses sont plus sombres et plus tristes suite aux évènements de la fin du dernier volet. On passe beaucoup de temps à essayer de comprendre ce qui se passe avec Rose, pourquoi elle voit certaines choses, pourquoi cela se produit à certains moments plutôt que d'autres et surtout quel est le but de ses visions. J’ai ressenti beaucoup de peine pour elle car elle souffre de ce qui s’est passé et continue de se sentir coupable malgré le fait qu’elle n’aurait rien pu y faire. Cependant, je dois avouer qu’à certains moments j’ai eu une sérieuse envie de la gifler car quelques une de ses répliques et actions m’ont fait gronder.

Bizarrement, Lissa (qui m’avait sérieusement agacée dans le T2) m’a moins donné envie de la secouer. Je pense que c’est aussi dû au fait que nous ne sommes plus autant en contact avec elle dans ce tome. J’ai l’impression qu’elle sort enfin de sa léthargie et que cette descente de son nuage de coton raffiné (et peut être même un peu égoïste) lui fait du bien, tout comme il fait du bien au récit (et par conséquent au lecteur).

J’ai aussi appris à mieux aimer Christian qui prend une certaine place dans ce 2e opus. Il m’a semblé bien plus humain et plus proche des choses et des personnes qui l’entourent. Mais le personnage que j’ai adoré est Adrian. Ses jeux de mots, ses sous-entendus subtiles (qui tout compte fait ne sont pas si subtiles que ça...)mais surtout sa présence rassurante sous ses airs de " je m’en foutiste " auprès de Rose m’ont conquise.

Et que serait une chronique de Vampire Academy sans parler de son MP, Dimka ! C'est étrange mais il m’a moins emballée dans ce tome, malgré ce qui se passe dans le dernier quart du livre. J’ai eu l’impression qu’il n’était pas assez présent ou peut ête bien que les choses ne se sont pas déroulées comme je l’espérais. Ceci dit, après avoir lu les dernières pages, je suis certaine que la donne va changer et que la suite promet de rendre les choses intéressantes.

Concernant l’histoire en elle-même et le déroulement de l’action, je l’ai trouvé bien répartie même si l’action n’est pas la chose la plus importante de ce tome. Elle passe un peu en retrait de l’aspect psychologique des personnages (ce qui n’est pas pour me déplaire).

En bref, ce 3e opus confirme que loi d’être seulement une saga YA sur des vampires vivant dans une académie c’est aussi une saga qui évolue, s’améliore et continue de surprendre et faire augmenter l’adrénaline tome après tome. C’est donc une série qui mérite qu’on la considère comme au-dessus du lot.

-*-*-*-

Contribue aux challenges : 

the end of the story

4 ptschallenge YA

4/16

-*-*-*-

Et un D comme Dimitri

b&b&d forever 

Repost 0
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 18:32

Wicked lovely 1 - Ne jamais tomber amoureuse de melissa mar

Le Mots de l' Editeur :

" Ne pas lui parler.
Ne pas le toucher.
Ne jamais lui révéler que je peux le voir.

Elle est fragile et mortelle. Il est cruel et séduisant.

Ainsi commence la bouleversante histoire d'amour de Keenan et d'Aislinn.* "

* Attention: la dernière phrase du synopsis n'est pas exactement juste, vous verez à la lecture...

garanti sans spoilers

Mon avis :

Intriguée par l’avis que ma Didine nationale a écrit pour les deux premiers tomes de cette série et ayant depuis quelques temps la mauvaise habitude de lorgner sur cette couverture énigmatique aux yeux bleus (Sa Majesté aime tous ceux qui ont les yeux bleus .. . et les autres aussi hein ?!), je me suis lancée à l’achat et hop le voici déjà fini.

J’avoue avoir eu un léger temps de flottement au début du livre. La première scène avec le billard m’a paru quelque peu bizarre et abrupte car on entre de suite dans le vif du sujet avec les fé(é)s. Mais bien vite je me suis laissée emportée par cette histoire d’êtres surnaturels qui  évoluent parmi les humains ; qui sont cruels et bien moins gentils que dans les contes.  

L’écriture de l’auteur est un vrai plaisir car fluide et sans chichis. C’est simple et agréable. Malgré le fait que j’aurais parfois aimé plus de travail sur les personnages secondaires et quelques descriptions supplémentaires, je suis rapidement arrivée à la fin en gardant le sourire aux lèvres.

Justement, en parlant de fin, je me demande à quoi a voulu jouer l’auteur. Pour moi ce n’est pas une fin et elle me révolte. Je trouve qu’elle a  vite été expédiée du genre : "tien, toi tu va avec celui-là et toi avec elle" ; et hop tout le monde et heureux dans le meilleur des monde de l’amour. Non ! Je suis désolé mais je m’attendais à plus de combat de la part d’Aislinn, de Keenan et de Seth. Je m’attendais à quelque chose de plus construit.

En ce qui concerne les personnages  je dirais qu’ile ne sont pas extraordinaires mais qu’ils possèdent quand même une certaine singularité. J’ai énormément aimé Seth et Aislinn qui  m’ont touchée. Mais j’aurais bien mis des coups de bâton à la Reine de L’Hiver pour lui apprendre à être moins mégalo mais aussi à Keenan pour lui faire comprendre que les femmes ne sont pas des jouets.

En bref, c’est une lecture facile, idéale pour la détente et l’évasion au pays des fé(e) sous couvert de romance pour adolescents. Cependant, ce livre est loin d’être parfait et imprévisible… ce qui ne m’empêchera pas de renouveler l’expérience avec le tome 2 !

 

Et voilà un nouveau livre pour le

challenge YA

3/16

-*-*-*-

Mais  -2 car je commence une nouvelle série

the end of the story

3 pts

couronne

Repost 0
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 18:07

la maison de la nuit tome 1 marquée de P C et Kristen cast

Le Mots de l'Editeur :

" Dans un monde qui pourrait être le nôtre vit Zoey Redbird, une adolescente presque comme les autres...
Un soir après les cours, un jeune homme inquiétant s'approche d'elle. Soudain, il la désigne du doigt et lui dit : "Zoey, ta mort sera ta renaissance, ton destin t'attend à la Maison de la Nuit". a ces mots, une marque mystérieuse apparaît sur son front. Zoey est terrifiée mais - elle le sait - elle doit intégrer le pensionnat où sont formés les futurs vampires, pour y réussir sa Transformation ou... mourir. "

garanti sans spoilers

Mon avis :

Oui, je sais, j’ai encore commencé une nouvelle série. Je culpabilise un peu mais je n’ose l’avouer car je sais que les coups de fouets vont tomber sinon bien que n’ayant pas été totalement convainque, ce premier tome recèle un énorme potentiel pour la suite. Bon, je vous vois venir, vous, ceux qui avez adoré, me dire : « Ben dit elle est difficile celle là ». Oui je le suis et qui plus est en matière de livres. Mais venons-en aux explications ...

Marquée est ma première rencontre avec P.C et Kristin Cast et je dois dire que leur style d’écriture frais, sans fioritures et précis m’a séduite. Dès les premières pages je n’ai pu lâcher le livre tellement elles nous immergent dans le monde de Zoey avec beaucoup de réalisme. Elles nous font avoir de l’affection pour cette ado qui va subir un bouleversement énorme dans sa vie.

Zoey est donc une jeune lycéenne à l’humour mordant, à la joie de vivre indéniable et pleine d’esprit. Elle m’a d’emblé été sympathique et touchante car elle n’a pas eu la vie facile jusque maintenant. Les amies qu’elle va se faire dans sa nouvelle école m’ont parus juste un peu stéréotypés : les inséparables jumelles super copines, la gentille un peu molle qui lui sert de colocatrice, le groupe de "harpies" méchantes à souhait, le garçon hyper craquant auquel personne ne résiste, et j’en passe. D’ailleurs le rapprochement entre Zoey et Erik (c’est le MP ado cité ci-dessus) m’a paru trop soudain et vraiment peu exploité. C’était un peu comme si il fallait absolument l’ajouter dans ce tome sous peine de perdre des lecteurs (pas mal le stratagème).

L’histoire est par contre très originale et ne m’a pas du tout fait pensé à Vampire Academy.  J’aime que les vampires soit désignés, qu’ils soient reliés à la magie, qu’ils aient des tatouages, en bref qu’ils ressemblent t à un groupe de marginaux. Ce que je déplore par contre c’est que le rythme du livre en prenne un coup vers le milieu avec ses histoires de rituels qui m’ont un peu fait faire la grimace. J’ai trouvé ça trop long. Mais j’émets aussi un petit bémol sur l’acceptation trop rapide de la mission que s’impose Zoey face à Aphrodite (elle c’est la vilaine, bouhhhhh).

En bref, c’est un premier tome que j’ai bien aimé et qui m’a convainque de continuer la saga. Cependant il est loin d’être parfait et j’espère que la suite me donnera tors sur les point négatifs que j’ai pu ici souligner.

-*-*-*-

Pour mon plaisir mais aussi pour le votre, une citation qui m’a fait hurler de rire (p. 111) :

[Zoey se maquille les yeux] « Je les soulignais d’une ombre noire fumée, que je parsemai de petites paillettes argentées. Mais je gardais la main légère, pas comme ses filles qui se barbouillent de crayon noir pour avoir l’air cool et se retrouvent avec une tête de raton laveur »

-*-*-*-

Encore un point pour ces deux challenges

challenge YA                 the end of the story

                                                             2/16                                                                                   5 pts

couronne

Repost 0
11 septembre 2011 7 11 /09 /septembre /2011 15:25

a luz do fogo sophie jordan

[Lecture en version portugaise]

Le Mots de l'Editeur:

"Jacinda est draki, des descendants des dragons qui peuvent prendre forme humaine. Mais elle crache également du feu, un don exceptionnel pour ceux de son espèce. Un matin, alors qu’elle enfreint le règlement en volant de jour, la jeune fille est prise en chasse. Jacinda s’échappe de justesse et trouve refuge dans une grotte. Quel est ce mystérieux garçon qui la surprend sans pour autant révéler sa cachette? Obligée de fuir pour éviter la punition de son clan, elle s’installe en plein désert avec sa mère et sa soeur. Mais pas question pour Jacinda d’oublier son « don ». Au lycée, elle retrouve le jeune garçon qui lui a sauvé la vie. Si Will ne la reconnaît pas, ils sont irrésistiblement attirés l’un par l’autre. Elle devrait pourtant le fuir, car le désir, comme la peur, pousse les drakis à se manifester, et ce serait une bien mauvaise idée de révéler sa vraie nature dans les couloirs du lycée…"

garanti sans spoilers

Mon avis:

Aujourd’hui je vous présente le premier des 4 livres en langue portugaise que j’ai acheté pendant mes vacances d’été. Ne vous inquiétez pas mon avis sera en français pour vous faciliter la tâche mais aussi parce que sinon beaucoup d’entre vous seraient totalement perdus (vous voyez, Sa majesté pense à votre confort).  

A "Luz do Fogo" ou Lueur de Feu en français et Firelight en anglais pour la version originale (plus d'informations en cliquant sur les titres) est le premier tome d’une trilogie qui paraitra début octobre chez Gallimard.  Il est écrit dans un style simple, concis et clair.

Le thème de cette trilogie est on ne peut plus orignal, ça change beaucoup des vampires et autres personnages de bit-lit. Ici les dragons, que l’on appel des Drakis, ont le pouvoir de prendre forme humaine pour passer inaperçu aux yeux des humains. Mais ce camouflage qui est la raisons de leur pérennité est fragile car au moindre sursaut émotionnel leur véritable nature reprend le dessus.

A partir du premier grand événement (tout au début du livre), l’histoire met beaucoup de temps à se mettre en mouvement. J’ai eu l’impression de stagner et de relire toujours les mêmes choses. Je pense que l’auteur à bien (trop) posé les bases du récit et s’est beaucoup focalisé sur la relation entre Jacinda et Will au détriment de l’action et de la vie même des Drakis. J’aurais voulu en connaitre plus sur leur univers, être plus emportée dans leurs mystères.

En ce qui concerne le personnage, Jacinda, notre Draki aux pouvoirs particuliers, m’a sérieusement tapé sur les nerfs tout au long du livre. D’un bout à l’autre nous avons droit à une introspection de sa personne, sentiments, indécisions (ces passages d’incertitudes et sa capacité à ne pas prendre de décision est ce qui m’a le plus mis en rage) et états d’âme. J’ai eu l’impression d’être un psychologue avec un dragon couché sur mon divan. Cependant, elle possède une force de caractère certaine qui laissera surement place à du bon développent pour la suite. Will m’a fait l’effet d’un Patch (de Hush Hush) : je n’ai pas vraiment accroché avec lui. Mais contrairement au personnage de Hush Hush, Will ne cherche pas à se la jouer gros dur ou rebel. Il est ce qu’il est, il en est conscient et essaye d’aider Jacinda à dépasser les problèmes qui pèsent sur ses épaules. Quand aux autres personnages j’ai beaucoup aimé Cassian (ahhh du MP en prévisions vus ses réactions dans ce tome), Tamra (la sœur de Jacinda qui n’a ni sa langue ni son ambition dans la poche).

En conclusion je reste sur un avis très mitigé pour ce premier tome. Cependant, comme je n’ai pas passé un si mauvais moment que cela, je lirais la suite pour savoir ce que vont devenir nos Drakis (et aussi pour peaufiner mon portugais !).

 

> Et un petit trailer pour ce premier tome c'est par ici (en VO)!

-*-*-

Pour la première fois je perd un point au :

 the end of the story

3 pts

couronne

Repost 0
24 août 2011 3 24 /08 /août /2011 18:09

VAMPIRE-ACADEMY-TOME-2-MORSURE-DE-GLACE richelle mead

Le Mots de l'Editeur:

" Quand l'ennemi est à votre porte, les fêtes de Noël deviennent mortelles.

Les vacances de fin d'année ont débuté à Saint-Vladimir, mais Rose n'a pas la tête à s'amuser. Une attaque strigoï a mis l'école en alerte rouge et des gardiens viennent renforcer la sécurité. Les élèves sont envoyés dans un chalet à la montagne pour les éloigner du danger.
Or la menace se rapproche... et Rose doit faire preuve, une fois de plus, d'un courage hors du commun. Mais l'héroïsme a un prix! "

garanti sans spoilers

Mon avis du T1 iCi !

Mon avis:

Plus besoin de présenter cette série que tout ceux (et surtout celles) qui lisent de la bit-lit connaissent un temps soit peu. Souvenez vous, j’avais reçu le premier tome de la part de TheChouille (Chouillette, si tu passes par la, encore merci) au cours du SWAP Twilight et même si j’avais beaucoup aimé, j’avais gardé quelques petits doutes sur certains points.

Je ne peux pas dire que je suis contente d’avoir lu ce 2e tome, je crois que le mot heureuse serait plus approprié car cette fois je ne trouve rien à redire ni sur le fond ni sur la forme. En effet, l’histoire est toujours aussi prenante et surtout bien balisée. Il est impossible de se perdre dans des descriptions sans fin car elles sont inexistantes et dans des monologues/dialogues peu utiles. L’action va crescendo de même que notre impatience et nos battements de cœur  (avec quelques sursauts quand apparait notre Dimka). L’écriture reste fluide, agréable, elle est comme une caresse pour notre imaginaire.

Les personnages évoluent dans le bon sens et surtout Rose. Je me suis beaucoup identifiée à elle dans ce tome car l’impulsivité et le franc parlé m’ont moi aussi causé quelques soucis étant plus jeune ; et son humour et toujours aussi succulent. Elle commence à accepter et à comprendre les erreurs faites par elle-même et par autrui, les sacrifices qu’impliquent sa future carrière. Mais surtout elle continue de mettre à rude épreuve le self control de Dimitri (et ça j'adooooore). A ces deux là ! Il se dégage quelque chose de splendide quand ils sont ensemble, des ondes qui émanent du livre pour nous toucher, nous faire rire ou frissonner.

En ce qui concerne les autres personnages, je continue d’avoir du mal à supporter Lissa. J’aimerais qu’elle bouge son royal popotin (qui est bien moins beau que le mien) et qu’elle se sente moins "sainte  de la bonne parole", car d’une sainte elle n’en a rien d’autre que l’apparence. Par contre le nouvel élève Moroï titille ma curiosité. Il m’a l’air tout bien parti pour prendre un chemin que Dimitri va s’empresser de lui barrer.

Avant de conclure, je tiens à donner une mention spéciale au prologue de ce livre. Il m’a été d’un grand secours pour me remettre dans le contexte car j’avoue que j’avais un peu oublié qui est qui.

En bref, nous voici avec un deuxième tome bien meilleur que le précédent et qui nous propose un mélange subtil d’actions et de sentiments sur fond de monde vampirique. Un 2e tome qui a mis ma résistance à la tentation à dure épreuve car la fin m’a tout juste donné envie de courir chez mon libraire (en pleine nuit, je précise).

 

Ce livre a fait l'objet d'une LC privée avec Naminé. Qu'en a t'elle pensé? VA 2 lc

 -----

Nouveau point au :

the end of the story

4 pts

-----

Et un D comme Dimitri       

b&b&d forever

couronne

Repost 0
16 août 2011 2 16 /08 /août /2011 20:10

bleu cauchemard

Le Mots de l'Editeur :

" Ce n'est pas la plus belle fille du lycée. Ni la plus populaire.

Pourtant, elle est unique : elle a le don de prémonition. Ca commence avec des rêves. Il y a des lys blancs, la fleur des ténèbres. Quelqu'un la traque dans les bois. Elle ignore qui et ne sait pas comment lui échapper. Puis c'est le matin. La vie de Lucy reprend son cours normal. Et ça recommence. Toutes les nuits. Mais ce n'est que le début. Car elle sait que bientôt, très bientôt ses cauchemars vont devenir réels. "

garanti sans spoilers

Mon avis :

J’avais repéré ce livre à sa sortie, je trouvais l’histoire décrite sur la quatrième de couverture alléchante et surtout originale. Et puis la couverture est aussi très jolie (je ne sais pas si c’est l’effet "fond noir"mais j’aime bien les couvertures de chez Black Moon en général) ce qui m’a aidé à sauter le pas.

Alors, alors … que dire de ce livre ? Il se lit vite, bien, sans accrochage et surtout même si il est facile à suivre et même parfois à deviner j’ai été complètement bluffée par la fin. Je n’aurais jamais crue que la personne qui suit Lucy dans ses rêves soit ce personnage là, étant donné le nombre de fausses pistes que mon sens de la déduction à dû suivre avant de se retrouver face à l’évidence.  

J’ai aussi aimé les interactions entre les personnages même si leurs personnalités restent très ado, je dirais que les personnages ont tout un peu droit aux stéréotypes. Mon chouchou dans tout le lot est PJ car il a un humour assez corrosif et toujours tout un tas de sous entendus dans ma manche. J’ai trouvé Amber et Drea assez mesquines parfois mais pas franchement méchantes. Quand à Lucy elle m’a parfois fait sourire et possède un beau potentiel d’évolution pour la suite de la série.

Dans ce qui m’a le moins plu je mettrais en première ligne le rapport entre la magie et le côté thriller du livre. J’aurais aimé que les pouvoirs magiques de Lucy soient plus exploités et de manière moins légère. J’aurais aussi aimé que quand nous sommes dans ses rêves nous n’ayons pas d’indices qui nous indiquent que nous somme justement dans ses rêve (vous me suivez ??). J’aurais aimé pouvoir tomber de haut en tournant la page et me poser bien plus de questions.

Mais malgré cela j’ai vraiment beaucoup apprécié cette lecture, je me suis laissé emporter par ces mystérieux rêves et aussi un peu par le romantisme de certaines scènes. Pour moi, ce tome pourrait tout aussi bien faire un livre à lui tout seul car la suite n’est pas amorcée dans la fin. Ceci dit, cela laisse aussi planer plus de mystère...

 

Je remercie ma petite Jess pour ce prêt !

 

couronne

Repost 0
11 août 2011 4 11 /08 /août /2011 18:51

Letrange-vie-de-nobody-Gaiman1

Le Mots de l'Editeur:

" Nobody Owens est un petit garçon parfaitement normal. Ou plutôt, il serait parfaitement normal s'il n'avait pas grandi dans un cimetière, élevé par un couple de fantômes, protégé par Silas, un être étrange ni vivant ni mort, et ami intime d'une sorcière brûlée vive autrefois. Mais quelqu'un va attirer Nobody au-delà de l'enceinte protectrice du cimetière : le meurtrier qui cherche à l'éliminer depuis qu'il est bébé.

Si tu savais, Nobody, comme le monde des vivants est dangereux... "

garanti sans spoilers

Mon avis:

En lisant la quatrième de couverture je  ne m’attendais pas à ce que j’ai pu trouver au fil de ma lecture. Le problème c’est que l’écart entre mon imaginaire et la réalité est trop grand pour que je ne me sente pas déçue.

L’histoire est douce mais sombre, elle possède un petit quelque chose qui relève du conte pour enfants, de ceux qui croisent morale, enchantement et frisson. Ce sentiment est accentué grâce aux dessins qui illustrent chaque début de chapitre. Ils sont d’une grande finesse et font ressortir à merveille la magie du cimetière. Tout comme la mise en page, la couverture est très soignée. J’aime beaucoup ce choix du vernis sélectif ainsi que les couleurs. Mais ce que je trouve le plus réussi c’est le médaillon qui reprend à la fois l’idée du "Nobody" (personne en français) avec ce profil anonyme et du cimetière avec les cranes, squelettes et autres toiles d’araignée.

Les pages défilent sans aucun accrochage que se soit avec les mots ou l’univers mis en place. Le tout est fluide et facile à suivre.  Cet ouvrage dégage une certaine aura qui n'est pas pour me déplaire.

Mais voilà, à plusieurs reprises j’ai eu l’impression de ne pas avancer, et pour tout dire de m’ennuyer. L’action est inexistante pendant les trois quarts du livre et quand elle arrive, en deux temps trois mouvements c’est fini. Je trouve ça bien dommage. De plus, plusieurs fois je n’ai pas réussi à comprendre où l’auteur voulait en venir. Il nous met sous la dent des faits (cf. comment le garçon atterrit dans le cimetière et à la suite de quoi), des indices et des questionnements mais sans jamais les développer avant la fin. Et là, quand il nous fait l’honneur de nous en parler, tout est bouclé en seulement quelques pages.

Voilà donc pourquoi je me sens déçue par cette lecture. J’en attendais sûrement trop et dans ce cas là le sentiment de déception est quelques fois inévitable.

En bref, c'est un livre à l’ambiance particulière qui ne laisse pas indifférent. Il est cependant d’une grande lenteur et presque sans action. Il conviendra certainement mieux à un public plus jeune qu'à un public adulte.

-*-*-

D’habitude je ne reprends pas de citations des livres que je chronique, mais celle là m’a tapé dans l’œil :

{p.232} « De tous les organes […], la langue est le plus remarquable. Car si nous en usons pour goûter les vins comme les poissons amers, c’est elle aussi, cette même langue, qui forge les mots les plus doux comme les plus cruels. »

couronne

Repost 0