Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Royale Introduction

  • : SoSo-A-Lu.over-blog.com
  • SoSo-A-Lu.over-blog.com
  • : Bienvenue dans mon vaste Royaume. Prenez un siège et savourez ce que la littérature peut vous offrir de mieux...
  • Contact

Chut, sa majesté lis...

Recherche Royale

Derniers ajouts à la PAL de Sa Majesté

Fever by Karen Marie Moning Darkest Powers by Kelley Armstrong

Firelight by Sophie Jordon The Hunger Games by Suzanne Collins

Mercedes Thompson by Patricia Briggs Night Huntress by Jeaniene Frost

Trylle Trilogy by Amanda Hocking The Vampire Diaries by L.J. Smith

Vampire Academy by Richelle Mead

Chicagoland Vampires by Chloe Neill Fever by Karen Marie Moning

Guild Hunter by Nalini Singh The Hunger Games by Suzanne Collins

 Luxe by Anna Godbersen Night Huntress by Jeaniene Frost

Parasol Protectorate by Gail Carriger Perfect Chemistry by Simone Elkeles

 The Princess Diaries by Meg Cabot Revenants by Amy Plum

Southern Vampire by Charlaine Harris Trylle Trilogy by Amanda Hocking

Uglies by Scott Westerfeld Vampire Academy by Richelle Mead

 Lux by Jennifer L. Armentrout  Birthmarked by Caragh M. O'Brien

 Starcrossed by Josephine Angelini

 

 Fondatrice du:        

THE GUILD HUNTER SERIES RAPHAEL ORIGINAL FAN CLUB Série: Chasseuse de Vampires

 15 fans recensés (MAJ le 03/05/2012)  -

 

 

 

Plus que fière d'être membre du :              

b&b&d forever 

 

 

 

Je participe au SWAP VO en binôme avec ma Sujette Ismérie.

Mai 2013 !

swap vo 2013 

 

 

582650 363044487127930 1749502241 n

 

tumblr memy7tYXqS1rmx935o1 500

Sa majesté ne fait pas que lire

lesmills les mills

" Fitness is a battle. Welcome to the front line ! "

" Be unstopable ! "

" That burning sensation in your legs is called mediocrity "

 

Et n'oubliez pas que...

Mon Blog se Nourrit

14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 11:34

birth marked rebelle 1 caragh o'brien

Le Mots de l'Editeur :

" Ceux qui portent la marque sont la clé de l'avenir.

Dans le monde de Gaia, il y a les privilégiés, qui habitent derrière le mur de l'Enclave, et ceux, comme elle, qui vivent à l'extérieur. Tous les mois, la jeune fille aide sa mère, sage-femme, à donner à l'Enclave trois nouveau-nés. Mais, un soir, les parents de Gaia sont brutalement arrêtés et conduits derrière le mur. A peine ont-ils le temps de lui confier un mystérieux ruban sur lequel est brodé un étrange code... "

garanti sans spoilers

Mon avis :

Depuis le temps que j’avais envie de lire ce livre j’en ai enfin eu l’occasion. J’avais pris soin de ne pas trop lire les avis sur la blogo littéraire pour ne pas en attendre trop mais je savais, en gros, que cette série est en général très appréciée.

C’est donc sans réelles attentes que j’ai commencé ce livre et que j’ai été surprise par l’écriture de l’auteur. Elle nous décrit les événements, les décors, les actions et les sentiments d’une manière simple et sans détours. J’ai commencé et fini ce livre gardant toujours à l’esprit une bonne impression et beaucoup de plaisir.

L’histoire originale est sans conteste un point fort de ce roman. Jouer sur l’instinct maternel et le sentiment de déchirement qu’éprouvent les parents quand ils sont séparés de leur enfant est une manière astucieuse pour faire adhérer le lecteur.  L’autre point fort non négligeable se situe au niveau des personnages. J’ai éprouvé beaucoup de sympathie à l’égard de Gaia qui doit tan bien que mal avancer vers ses objectifs tout en voyant ses convictions s’effondrer. J’ai adoré Léon car il est tout ce que j’aime dans un personnage masculin : froid et réservé sur le dessus, chaud et fondant à l'intérieur.  Quand aux autres personnages j’avoue ne pas trop savoir quoi en dire tant mon attention était focalisée vers Gaia et Léon, mais ils ne me laissent pas de souvenirs marquants.

Le livre en tant qu’objet est une belle pièce et quand j’ai enfin pu comprendre le pourquoi de ce ruban rouge je l’ai encore plus apprécié.

Le seul petit bémol qui me contrarie un peu est que j’ai du mal à me dire que c’est une dystopie. En ayant déjà lu quelques unes (des plus simples aux plus farfelues) je n’arrive pas à m’imaginer que ce livre en soit vraiment une. Pour moi cela reste un roman YA auquel l’on aurait ajouté un plus d’inventivité que d’ordinaire.

En bref ? Un excellent premier tome que j’ai adoré de bout en bout. J’adore l’histoire et les personnages principaux. Avec cette fin pleine d’ouvertures pour la suite (qui n’est pas sans me rappeler la fin du premier tome d’une autre dystopie, Delirium) j’ai hâte de savoir ce que l’auteur nous réserve pour la suite.

couronne

Repost 0
24 juillet 2012 2 24 /07 /juillet /2012 20:55

Delirium 1 lauren oliver

Le Mot de l'Editeur :

" Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme le plus grand des maux. Un monde où tous les adultes de 18 ans subissent une opération du cerveau pour en être guéris. A quelques mois de subir à son tour « la Procédure », Lena fait une rencontre inattendue… Peu à peu elle découvre l’amour et comprend, comme sa mère avant elle, qu’il n’y a pas de plus grande liberté que laisser parler ses sentiments. Même si cela implique de quitter ses certitudes…
« Ils prétendent qu’en guérissant de l’amour nous serons heureux et à l’abri du danger éternellement. Je les ai toujours crus. Jusqu’à maintenant. Maintenant, tout a changé. Maintenant, je préférerais être contaminée par l’amour ne serait-ce qu’une seconde plutôt que vivre un siècle étouffée par ce mensonge»." 

garanti sans spoilers

Mon avis :

Depuis sa sortie je n’en entends que du bien. Et comme parfois j’aime un peu aller à contre courant, j’ai attendu et encore attendu avant de me le procurer et ensuite encore un peu avant de le lire. J’avais commencé ce livre avec beaucoup d’espoirs qui ont vite été refroidis... Explications.

La lecture de ce livre s’apparente plus à un tour de montagnes russes qu’à une lecture proprement dite. J’ai d’abord commencé par un courent ascendant avec la découverte du genre, des personnages et de l’histoire. Puis j’ai été propulsée dans un courant descendant quand j’ai constaté le rythme lent et l’inexistence d’action. Heureusement un courant ascendant est arrivé avec l'apparition d’Alex qui a  toutefois vite été évincé par une nouvelle période de stagnation dans l’histoire, pour terminer par un fort courant ascendant. Ce n’est peut être pas une manière très conventionnelle de cataloguer une lecture mais c’est vraiment comme ça que je l'ai ressenti.

Pour entrer un peu plus dans les détails, je vais vous dire en deux points pourquoi j’ai du faire une pause de presque un mois avant de me décider à finir ce livre :

Le manque de dialogues.

OMG, je n’aurais jamais cru qu’un auteur puisse faire ça. Tout au long du livre j’ai été face à des tonnes et des tonnes de narration (oh enfer !!) qui s’enchainaient chapitre après chapitre, seulement entrecoupés par de courtes périodes de dialogues. Je me sentais noyée dans les descriptions, pensées et états d’âmes de Lena.

Le manque évident d’action.

Certes je ne m’attendais pas à un roman d’aventures mais ayant maintenant une certaine expérience de la dystopie, je m’attendais à ce qu’il y ai plus de mouvements, de rébellion et de, de, de... de quelque chose quoi ! Les scènes romantiques et les scènes d’action sont donc mes moments préférés du livre.

Mis à part ces deux points qui ont contribuer à me gâcher la lecture, j’ai quand même apprécié certaines choses comme les personnages. A certains moments mon affection pour Hana prenait le pas sur celle portée à Lena et vis versa. Cependant je n’ai pas spécialement réussi ni à m’identifier à elles ni a y m’attacher. J’ai aussi aimé la poésie de l'oeuvre même si le style ne m’a pas du tout convaincue. Certaines de ses réflexions sont à garder dans un coin de notre cerveau car elles sont vraiment censées. Et puis j’ai aussi aimé et même adoré la fin. Elle est pour moi la plus belle partie du roman. Elle est forte en émotions et on sent enfin que quelque chose se réveille.

En bref ?? Un livre qui fait naître des sentiments contradictoires en moi, entre le "j’ai bien aimé" et le "c’était quoi ça ?". J'admets que sa lecture n’a pas été faite dans un moment où j’avais la tête prête pour le style et sa nouveauté. Cependant, il est clair que ce qui m’a vraiment gênée est ce trop plein de narration. Si le tome 2 est totalement dans le même genre, je ne sais pas si je me laisserai tenter.

couronne

 

Repost 0
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 19:31

across-the-universe-beth-revis ok

Lecture en VO, anglais !

4e de couverture, ma traduction:

" Prise au piège dans l'espace et gelée dans le temps, Amy est emmenée vers une nouvelle planète. Mais cinquante ans avant la date prévue d'arrivée, elle est violemment réveillée, victime  d'une tentative de meurtre. Maintenant Amy est perdue à bord et rien n'a de sens - elle n'a jamais été aussi seule.

Quelqu'un l'attend déjà. Il veut la protéger - et plus si elle lui en laisse la liberté.

Mais qui peut elle croire au milieu de tout ses secrets et mensonges? Un meurtrier est en liberté - et Amy n'a nul part où se cacher..."

Merci de créditer si vous utliser le résumé.

garanti sans spoilers

Mon avis :

Vous êtes jeune. Vous avez la vie devant vous. Cette vie s’annonce radieuse sur cette terre que vous aimez, cette nature que vous appréciez à chacun de vos footings. Le soleil, les éléments et surtout les étoiles vous fascinent, vous font sentir vivante. Vos amis, votre famille et votre petit ami sont votre cocon de douceur protectrice contre la solitude. Et puis un jour vous signez avec vos parents pour une expérience inédite en direction d’une lointaine nouvelle planète, Centauri-Earth. Vous êtres cryogénisée et embarquée sur le Godspeed pour ne revoir la lumière du jour que 300 ans plus tard dans un environnement inconnu.

Tout aurait pu bien se passer si vous n’aviez pas été réveillée longtemps avant les autres et votre arrivée sur cette planète. Vous vivez maintenant dans un vaisseau étrange, où tout vous semble petit, factice et cloîtré. Vous vous rendez compte que vous êtes seule, plus seule que jamais vous ne l’avez étée et vous commencez à grattez le vernis extérieur de cette vie parfaitement organisée que mènent les habitants du vaisseau. Et c’est là que tout se complique... pour tout le monde.

Et en effet tout se complique, et pas qu’un peu car toute cette organisation de la vie sur le vaisseau qui nous est présentée au fil et à mesure du livre devient de plus en plus proche d’une dystopie. En effet, ce qui commence comme un bon livre de SF jeunesse bascule petit à petit vers le genre dysotpique moderne que nous connaissons aujourd’hui. C’est la première fois que je suis face à ce genre de concept et passé la surprise de la nouveauté je dois avouer que c’est assez bien pensé et que j’aime bien.

Les personnages principaux de ce livre sont Amy, jeune terrienne cryogénisée et Elder, un habitant et futur dirigeant du vaisseau qui les conduits vers Centauri-Earth. Nous passons d’un point de vue à l’autre à chaque chapitre ce qui nous permet d’avoir deux histoires qui sont tantôt en parallèle tantôt en commun. Amy est un personnage attachant sans toutefois être extraordinaire, il en va de même pour Elder. J’ai cependant beaucoup aimé la façon de penser d’Amy alors qu’elle est encore cryogénisée. J’ai aimé les flashbacks et ses remarques pertinentes sur la vie. Quant aux autres personnages comme Eldest (l’actuel dirigeant qui m’a fait froid dans le dos pendant les ¾ de ma lecture), Doc, Orion et Harley ils possèdent tous quelque chose à cacher, des secrets et des pensées que nous allons découvrir au fil et à mesure de notre avancée.

Le style de l’auteur est fluide et assez simple à comprendre. Le seul petit bémol vient du vocabulaire utilisé (aérospatial, SF, etc.) que je ne maîtrise pas et qui m’a un peu freinée dans certains passages. Le rythme du récit est assez lent, il y a peu d’action et (à mon grand désarroi) la romance promise entre les deux personnages est vraiment décevante.

Mais qu'à cela ne tienne car le concept de voyage spatial dans le but de coloniser une autre planète m’a séduit alors que je ne suis pas de prime abord une fan du genre. L’auteur réussi à nous faire vivre de l’intérieur l'enfermement dans cette boite de métal où les gens sont conditionnés et contraints de suivre des règles de survie pour le bien du vaisseau et surtout pour leur propre salut. A vous dire la vérité, moi qui ne suis pas claustrophobe, je me suis quelque fois sentie un peu oppressée par cet espace clos.

En bref ? Un premier tome à la couverture on ne peut plus magnifique qui nous pose les bases d’une SF/dystopie inédite mais très prometteuse. Elle manque cependant de travail sur la romance qui nous est promise. J’espère donc voir une évolution à ce niveau là dans la suite.

 couronne

Repost 0
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 09:38

Divergent veronica roth

Sortie nationale: 6/10/11

Le Mots de l'Editeur:

" Dans le Chicago dystopique de Béatrice, la société est divisée en cinq factions, chacune dédiée à la culture d'une vertu : les Sincères, les Altruistes, les Audacieux, les Fraternels, et les Erudits. Sur un jour désigné de chaque année, tous les adolescents âgés de seize ans doivent choisir la faction à laquelle ils consacreront le reste de leur vie. Pour Béatrice, la décision est entre rester avec sa famille et être qui elle est, les deux sont incompatibles. Alors, elle fait un choix qui surprend tout le monde, y compris elle-même.
Mais Tris a aussi un secret, celui qu'elle a caché à tout le monde parce qu'elle a été averti qu'il peut signifier la mort. Et comme elle découvre un conflit croissant qui menace de percer cette société en apparence parfaite, elle apprend aussi que son secret pourrait l'aider à sauver ceux qu'elle aime. . . ou pourrait la détruire. "

garanti sans spoilers

Mon avis:

J’ai, pour la première fois, entendu parler de ce livre sur le blog de Cécile (encore toi, décidément tu es devenue une référence par ici !) et je l’ai noté sur ma wish list suite à son avis qui m’avait mis l’eau à la bouche. Alors quand Livraddict et Nathan l’ont un soir proposé en partenariat j’ai sauté à pieds joint sur l’occasion.

Autant vous le dire tout de suite et sans détours : ce ne sera pas un coup de cœur, ni même un quasi coup de cœur. Je ferais partie de la catégorie de personnes qui ne portera pas ce premier tome aux nues ou qui l’encensera auprès des autres lecteurs. Je ferais partie de la catégorie de ceux qui diront : "oui j’ai bien aimé, parfois même beaucoup, mais il manque tout pleins de petites choses pour que je puisse en être totalement satisfaite".

Et ce tout pleins de petites choses se résume aux descriptions quasi inexistantes de ce monde si différent de celui que l’on côtoye. A cause de cela je n’ai à aucun moment réussi à entrer totalement dans le monde crée, je n’ai même pas pu me projeter dans les lieux ni même imaginer à quoi cela ressemble. Il en va de même pour les personnages auxquels je n’ai réussi à m’identifier à aucun moment.

De plus j’ai noté quelques essoufflements dans le rythme et j'ai eu l'impression de quelques choses de dérangeant à la lecture, comme un bruit de fond désagréable.

Je ne pense pas que ce livre ai pâtie de quoi que ce soit d’externe à sa lecture pour que je n’ai pas réussi à l’aimer autant que d’autres. Je dirais juste que ce premier tome ne va pas assez au fond des choses, qu’il ne pose pas assez de bases solides dans le contexte pour m’enchanter.

Cependant, comme je trouve toujours du positif dans une lecture, quelle qu’elle soit, je tiens à souligner le travail sur la couverture. Je la trouve splendide et pour avoir jeté un œil sur celle du T2 je peux vous dire qu’elle est tout aussi belle. J’aimerais aussi souligner le travail de l’auteur sur le sujet de cette saga, c'est-à-dire le conditionnement d'une vie sur seul base de notre caractère. Je trouve l’idée vraiment excellente.

Et comme je suis toujours à l’affut d’un peu d’amour dans ce monde cruel, je met un bon point à l’histoire d’amour qui se déroule ici car je ne peux pas rester insensible aux battements de cœurs de ces deux là !

En bref, c'est un premier tome qui me laisse sur ma faim mais qui possède beaucoup de potentiel de développement et d'évolution. Je suis quand même certaine de lire le T2 pour voir si les petites gènes se sont estompées.  

 

Je remercie vivement Livraddict et les éditions Nathan pour m'avoir fait confiance pour cette avant première.

 *-*-*

divergent lc

 Ce livre a été lu en LC avec ma Dinde N° 1, j'ai nommé Sookies. Allez voir son avis par iCi !

*-*-*

challenge YA

1/16

couronne

Repost 0
6 juillet 2011 3 06 /07 /juillet /2011 21:00

Hunger-Games-La-revolte

Le Mots de l'Editeur:

" Contre toute attente, Katniss a survécu une seconde fois aux Hunger Games. Mais le Capitole crie vengeance. Katniss doit payer les humiliations qu'elle lui a fait subir. Et le président Snow a été très clair : Katniss n'est pas la seule à risquer sa vie. Sa famille, ses amis et tous les anciens habitants du district Douze sont visés par la colère sanglante du pouvoir. Pour sauver les siens, Katniss doit redevenir le geai moqueur, le symbole de la rébellion. Quel que soit le prix à payer. "

garanti sans spoilers

 Mon avis du T1 ici et du 2 ici !

Mon avis: 

C’est avec la larme à l’œil que j’écris cette chronique car elle signe la fin des aventures de nos héros dans les Hunger Games, dans leur lutte contre l’injustice et la cruauté.

Encore une fois la lecture ce tome ne m’a pas laissé indifférente. J’ai pris énormément de plaisir à voir les choses à travers les yeux de Katniss. En plus, ce tome réuni les réponses aux questions que j’ai pu me poser dès le premier opus.

J’ai de nouveau été plongée tête la première et sans aucune corde de sécurité dans ce monde sanguinaire de pouvoir et de dictature. J’ai encore senti mon cœur s’emballer sous l’effet de l’adrénaline, je me suis surprise à lire et relire certains passages de peur d’avoir manqué un élément essentiel de l’histoire. J’ai vécu au cœur des districts et du capitole pendant le 345 pages que compte le livre.

Cette fois encore je ne trouve rien à reprocher à ce livre … ah mais si en fait: la fin. Quelle déception que cette manière d’amener les choses! N’allez pas croire que je ne suis pas heureuse des choix que l’auteur fait pour Katniss, non, non bien au contraire mais j’ai l’impression qu’il manque quelque chose, que la fin a été trop vite emballée.  Dommage...

En bref: Nous somme ici en présence d’un très bon tome pour conclure une excellente dystopie. Malgrè une fin quelque peu décevante, je ne regrette pas un instant cette lecture et encore moins d’avoir commencé cette saga.

Et vous qu'attendez vous pour vous y mettre ?!  Pour ma part, il ne me reste plus qu'a attendre mars 2012 pour le film. Une trop longue torture à mon goût 

------ 

Et parce que je suis une fan de Peeta [Josh Hutcherson] et de lui seulement, voici son incarnation cinématographique, mmmmmmm  

Josh-as-Peeta-Mellark-josh-hutcherson- Ainsi que celle de Katniss [Jennifer Laurence] !

katniss by skellingt0n-d3bwdib

Repost 0
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 12:12

hunger games s collins embrasement

Le Mots de L'Editeur:

" Après le succès des derniers Hunger Games, le peuple de Panem est impatient de retrouver Katniss et Peeta pour la Tournée de la victoire. Mais pour Katniss, il s'agit surtout d'une tournée de la dernière chance. Celle qui a osé défier le Capitole est devenue le symbole d'une rébellion qui pourrait bien embraser Panem. Si elle échoue à ramener le calme dans les districts, le président Snow n'hésitera pas à noyer dans le sang le feu de la révolte. A l'aube des Jeux de l'Expiation, le piège du Capitole se referme sur Katniss... "

 

Retrouver mon avis du T. 1 IcI!

Mon avis:

Il est la ! je trépignais d’impatiente de le lire depuis la fin oh combien impressionnante du tome 1. Que dire si ce n’est que j’ai encore plus aimé que le premier tome et qu’il a été englouti à la vitesse de la lumière.

D’habitude, quand un livre m’a beaucoup plu, je commence par relater les quelques petits couacs que j’ai pu y noter mais là je n’ai rien à mettre dans cette section alors je passe directement au cœur du sujet.

J’ai éprouvé beaucoup de plaisir à retrouver nos héros dans cet environnement peuplé de dangers et de peurs. On sent de plus en plus la cruauté et le caractère arbitraire de la pseudo justice et gouvernement des 12 districts.

Dans ce deuxième opus j’ai moins vu venir les rebondissements et surtout la particularité de ces 75e jeux. Ce livre m’a fait vibrer et crever d’angoisse ; des sensations fortes couplées aux émotions plus douces des sentiments mêlés de Peeta et Gale pour Katniss.

J’ai enchainé les pages, puis les chapitres à la vitesse de la lumière sans reprendre mon souffle, un peu comme l’histoire qui ne nous laisse pas de répit. On sent la tension de fond qui est bien présente tout au long du livre et qui nous fait battre le cœur.

Encore une fois la fin a savamment été travaillée pour que l’on se pose des questions et que l’on se jette sur la suite. Une suite qui d’ailleurs me fait déjà saliver d’envie au vu des indices disséminés tout au long du livre et surtout dans les dernières pages…

En bref : un deuxième opus qui épouse à merveille la beauté du premier. Il me tarde de me plonger dans « La Révolte » pour voir évoluer tout ce petit monde.

-----

Et voici une petite vidéo de promo pour ce 2e opus, enjoy!

 

Repost 0
7 avril 2011 4 07 /04 /avril /2011 19:33

 hunger games 1

Le Mots de l'Editeur:

" Imaginez un lointain futur, des États-Unis dont il ne reste plus que douze districts. Imaginez que tous les ans soient organisés des Jeux de la faim, que le district vainqueur bénéficie d'un approvisionnement plus favorable en nourriture. Tout cela reste acceptable. Ce qui l’est moins, c’est la nature de ces jeux. Deux enfants de 12 à 18 ans sont tirés au sort dans chaque district et livrent combat dans l’arène. Il n’y a qu’un seul gagnant : celui qui survit… Le tout organisé comme un grand spectacle, une véritable téléréalité de l’horreur, et imposé à la population. Katniss s’est portée volontaire pour remplacer sa petite soeur tirée au sort...." 

Mon avis:

Voici un livre qui a fait grand bruit à sa sortie. Il ne me tentait pas plus que ça et j’avais même quelques réticences à le lire. Mais quand je l’ai vu à la médiathèque qui me suppliait de l’emprunter je n’ai pu résister et enfin savoir pourquoi tout le monde n'en dit que du bien.

En commençant la lecture j’ai pu noter quelques ressemblances avec la série UGLIES de Scott Westerfield : un Etat omniprésent et omnipotent, une population punie pour les crimes de leurs ancêtres. Mais je vous rassure de suite, les ressemblances s’arrêtent la.

Une chose est sûre, je n’aurais pas du hésiter autant pour le lire parce que je suis conquise. L’auteur m’a facilement entraînée dans ce monde irréel où la vie n’a que peu d’importance tan que le spectacle est assuré. J’ai adoré plonger dans ce futur qui nous parait a première vue absurde mais qui mérite que l’on se pose quelques questions et qu’on en fasse un parallèle avec notre présent.

Ce qui rend ce livre captivant ce sont les descriptions et le soin apporté par l'auteur aux détails. On ressentirait presque la faim, la peur et la colère. L’instinct de survie s’anime au fil de la lecture et on se prend à élaborer des stratégies comme Katniss. C’est un livre vraiment intéressant et qui marque de par sa proximité avec notre monde.

Encore une fois j’ai pu préciser une habitude qui est mienne : moins je prends de notes, plus le livre me captive et moins j’y trouve de défauts. Alors n'hésitez pas et lisez le vite… si ce n’est pas déjà fait .

 

 

Repost 0
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 12:29

uglies 

 Le mot de l'Editeur


"Comme toutes les filles de son âge, elle s'apprête à subir l'opération chirurgicale de passage pour quitter le monde des uglies et intégrer la caste des pretties. dans ce futur paradis promis par les autorités, tally n'aura plus qu'une préoccupation, s'amuser... mais la veille de son anniversaire, tally se fait une nouvelle amie qui l'entraîne dans le monde des rebelles. là-bas, elle découvre que la beauté parfaite et le bonheur absolu cachent plus qu'un secret d'état : une manipulation.
Que va-t-elle choisir? devenir rebelle et rester laide à vie, ou succomber à la perfection?"

 

Mon avis

L’auteur nous plonge dans un monde à première vue futuriste, surréaliste mais qui est en beaucoup de points semblable au notre. On y retrouve les marginaux de la société ceux qui ont décidé de rester « Uglies », le clivage existant entre les beaux et les "moches", le mépris des tranches d’âge et ce qu’ils véhiculent sur notre apparence physique. On est plongé dans un monde où tout en nous peut être remplacé, amélioré par un simple coup de scalpel.

Une société en décadence mentale grâce à un formatage évolue sous nos yeux au fil des tomes pour se rapprocher un peu plus de la diversité.

Ce livre est avant tout un bel avertissement contre la servitude du « parfait »  et nous met en garde contre notre tendance naturelle à l’autodestruction. Il nous rappel aussi que dans la vie tout n’est jamais ni tout blanc ni tout noir.

Le classement de ce livre en adolescent ne doit pas freiner les adultes à lire ce livre que je conseil à tous.

 

Infos utiles:

- Editeur: Pocket Jeunesse

- Saga de 4 livres

- Prix compris entre 12 et 13€

 

[A noter qu'une adaptation au cinéma du premier tome est prévue pour 2011.

UN AVANT GOUT ICI]

 

Repost 0
soso-a-lu.over-blog.com - dans Dystopie
commenter cet article