Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Royale Introduction

  • : SoSo-A-Lu.over-blog.com
  • SoSo-A-Lu.over-blog.com
  • : Bienvenue dans mon vaste Royaume. Prenez un siège et savourez ce que la littérature peut vous offrir de mieux...
  • Contact

Chut, sa majesté lis...

Recherche Royale

Derniers ajouts à la PAL de Sa Majesté

Fever by Karen Marie Moning Darkest Powers by Kelley Armstrong

Firelight by Sophie Jordon The Hunger Games by Suzanne Collins

Mercedes Thompson by Patricia Briggs Night Huntress by Jeaniene Frost

Trylle Trilogy by Amanda Hocking The Vampire Diaries by L.J. Smith

Vampire Academy by Richelle Mead

Chicagoland Vampires by Chloe Neill Fever by Karen Marie Moning

Guild Hunter by Nalini Singh The Hunger Games by Suzanne Collins

 Luxe by Anna Godbersen Night Huntress by Jeaniene Frost

Parasol Protectorate by Gail Carriger Perfect Chemistry by Simone Elkeles

 The Princess Diaries by Meg Cabot Revenants by Amy Plum

Southern Vampire by Charlaine Harris Trylle Trilogy by Amanda Hocking

Uglies by Scott Westerfeld Vampire Academy by Richelle Mead

 Lux by Jennifer L. Armentrout  Birthmarked by Caragh M. O'Brien

 Starcrossed by Josephine Angelini

 

 Fondatrice du:        

THE GUILD HUNTER SERIES RAPHAEL ORIGINAL FAN CLUB Série: Chasseuse de Vampires

 15 fans recensés (MAJ le 03/05/2012)  -

 

 

 

Plus que fière d'être membre du :              

b&b&d forever 

 

 

 

Je participe au SWAP VO en binôme avec ma Sujette Ismérie.

Mai 2013 !

swap vo 2013 

 

 

582650 363044487127930 1749502241 n

 

tumblr memy7tYXqS1rmx935o1 500

Sa majesté ne fait pas que lire

lesmills les mills

" Fitness is a battle. Welcome to the front line ! "

" Be unstopable ! "

" That burning sensation in your legs is called mediocrity "

 

Et n'oubliez pas que...

Mon Blog se Nourrit

1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 09:43

l'intrusion, adam haslett

Le Mot de l'Editeur

"2002, Doug Fanning, la trentaine rugissante, travaille comme trader pour une grande banque d'affaires de Boston.
Responsable des opérations boursières à l'étranger, tout réussit à notre requin aux dents affûtées : succès, pouvoir, argent... Le ciel semble sa seule limite. Le jeune loup vient même de se faire construire une superbe villa dans la petite ville de Finden, cette banlieue riche où tout le gratin de la finance - dont son patron - se retrouve après le travail. Pour Doug, fils d'une famille monoparentale sans le sou, la revanche sociale est douce.
Mais, bien sûr, rien n'est si facile : les opérations boursières que Doug mène en Asie sont illégales et leur financement incertain. Tant que la combine fonctionne, les grands patrons ferment les yeux. Mais Doug, sans le savoir- ou plutôt sans vouloir le savoir-, marche sur le fil du rasoir. A Finden, la vie non plus n'a rien d'une sinécure : sa maison nouvellement construite a été bâtie sur un terrain inconstructible légué des décennies plus tôt par un riche propriétaire terrien à la communauté urbaine.
La petite-fille de ce dernier, la vieille Charlotte Graves, ancienne professeur d'histoire, est bien décidée à faire appliquer la loi et traduit Doug en justice..."

Mon avis

Le roman commence par un récit de guerre. Je me suis demandée ce que cette introduction fessaient la mais à la fin on se rend compte de son importance. 

Doug est un personnage dur à cerner et qui ne m’a pas fait naitre de sympathie particulière mais plutôt une sorte de mépris pour son arrogance et ses actions dénuées d’un quelconque sentiment oblatif. Il est suffisant et peu ouvert à autrui et à leurs sentiments. Il use de jeux de pouvoir et d’influences avec Nate et les personnages qui l’entourent.

Charlotte, sa voisine, est une femme perdue dans les méandres du passé, qui discute avec ses chiens (qui, grosso modo, représentent le bien et le mal de sa conscience) est qui est qualifiée de folle alors que ces idées et sa vison du monde sont d’une limpidité incroyable.

L’auteur , à l’aide d’une solide toile de fond, traite de sujets tels que l’homosexualité, le traumatisme de la guerre, la langue de bois sur les vérités qui dérangent, le foutoir qu’est devenu la politique financière et la finance en elle-même, la mort et la douleur qui en découle ainsi que d’autres problèmes récurrents comme la drogue ou l’alcool.

C’est un livre où il ne faut pas relâcher son attention sinon on se perd vite dans le langage financier (pour preuve j’ai parfois perdu le fil alors que j’ai eu des cours de finance il n’y a pas si longtemps que ça) et dans les délires des chiens de Charlotte. On est confronté à un paradoxe entre celle qui vie dans le passé et celui qui veut aller vers l’avant au point de trop anticipé et de tout perde.

C'est un livre quelque peu moral et qui me laisse un sentiment particulier, un de ces livres que je n’oublierais pas de si tôt.

 

[Je remercie Blog O Book pour ce premier partenariat ainsi que les éditions Gallimard ]

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Lo 02/11/2010 09:15


Je suis d'accord avec toi sur le rsique d'être perdu par le langage financier assez hermétique. Dommage, sans ça, la lecture aurait été plus agréable, .... et plus rapide !


soso-a-lu.over-blog.com 02/11/2010 09:52



Plus rapide, c'est sur ;)